L’analyse complète du métier de préparateur en pharmacie hospitalière

Fiche métier du préparateur en pharmacie hospitalière

Au cœur de chaque établissement de santé, il existe différents acteurs majeurs contribuant au bon fonctionnement de celui-ci.
Tandis que certains postes tels que les médecins ou les infirmiers sont incontournables, d’autres sont encore inconnus du grand public. En effet, on retrouve dans cette catégorie le préparateur en pharmacie hospitalière.

Opérant dans l’ombre des couloirs hospitaliers, c’est un acteur clé de la chaîne de soins en hôpital ou clinique.

Modifiées par le décret n°2023-564 du 5 juillet 2023, découvrez les nouvelles conditions d’exercice du métier de préparateur en pharmacie hospitalière et levez le voile sur un pilier méconnu, mais essentiel, du domaine de la santé.

Définition du métier de préparateur en pharmacie hospitalière

Son rôle et ses missions

Le métier de préparateur en pharmacie hospitalière est essentiel au bon fonctionnement de certains établissements de santé.

En effet, il travaille en étroite collaboration avec le pharmacien hospitalier. Ensemble, ils assurent la distribution sécurisée et efficace des médicaments aux patients hospitalisés dans des hôpitaux ou cliniques. Ce dernier a plusieurs missions dont, par exemple :

La préparation des médicaments : Le préparateur en pharmacie hospitalière s’occupe de préparer les médicaments prescrits par les médecins pour les patients hospitalisés. Pour cela, il faut appliquer la mesure, la pesée, le mélange et l’emballage des médicaments de manière précise.

La gestion des stocks : Il veille à ce que les stocks et fournitures médicales soient suffisants pour répondre aux besoins des patients. De plus, il est également responsable de la gestion des dates de péremption et de l’élimination appropriée des médicaments périmés.

Conseil aux patients : Le préparateur en pharmacie hospitalière peut également être amené à conseiller les patients sur la posologie, l’administration et les effets secondaires des médicaments.

Contrôle de la qualité : Ce dernier doit respecter des normes strictes en matière de contrôle de la qualité pour garantir que les médicaments préparés soient sûrs et efficaces. Ainsi, il doit suivre les protocoles de sécurité pour éviter les erreurs médicales.

Stérilisation : Le préparateur en pharmacie hospitalière contribue également aux opérations de stérilisation du matériel et des équipements de la structure.

Désormais, vous connaissez davantage le rôle du préparateur dans les coulisses des établissements de santé.

Gestion des médicaments du préparateur en pharmacie hospitalière

Les compétences nécessaires

Afin de mener à bien ses missions, le poste de préparateur en pharmacie hospitalière requiert certaines qualités et compétences :

Connaissances techniques : Une connaissance approfondie des médicaments, de leurs effets secondaires et leurs dosages est cruciale pour assurer la santé du patient.

Précision : La préparation des médicaments exige une grande précision, car une petite erreur peut avoir de graves conséquences.

Communication : D’une part, le préparateur doit assurer une communication efficace avec les pharmaciens, infirmiers et médecins. D’autre part, comme vous l’avez lu précédemment, il doit être en mesure de répondre aux besoins des patients.

Éthique professionnelle : Comme tout professionnel de santé, le préparateur en pharmacie hospitalière doit respecter des normes éthiques strictes. Notamment en ce qui concerne la confidentialité des dossiers médicaux et la manipulation des médicaments.

Gestion du temps : La pharmacie hospitalière est un environnement rapide et exigeant. La capacité à gérer efficacement son temps est donc essentielle pour répondre aux besoins des patients lorsque cela est nécessaire.

En résumé, ce métier demande un éventail de compétences pour garantir la sécurité et le bien-être du patient.

Comment devenir préparateur en pharmacie hospitalière ?

Le cursus pour intégrer la profession a été bouleversé par le décret énoncé au début de cet article.

En effet, jusqu’au 5 juillet 2023, il fallait être titulaire du Diplôme de Préparateur en Pharmacie Hospitalière (DPPH) pour exercer. Pour cela, il fallait préalablement être titulaire du Brevet Professionnel de Préparateur en Pharmacie.

Or ce décret stipule que l’exercice de la profession est désormais ouvert aux titulaires du DEUST (Diplôme d’Études Universitaires Scientifiques et Technologiques) spécialité préparateur/technicien en pharmacie.

De ce fait, cette formation (Bac+2) remplacera définitivement le Brevet Professionnel dès la rentrée 2023.

Quel est le salaire du préparateur en pharmacie hospitalière ?

Dans ce métier, le salaire varie selon la classe du professionnel : normale ou supérieure.

En début de carrière, dans la classe normale, le premier s’élève à minimum 1919,88€ brut/mois (au 17/06/2023). Si vous parvenez à gravir les échelons et gagner en ancienneté, le salaire peut dépasser les 3000€ brut/mois.

Dans la classe supérieure, les premiers salaires débutent à 2190,64€ brut/mois et peuvent aller jusqu’à 3313,03€ brut/mois en fin de carrière.

Afin de passer de la classe normale à la classe supérieure, le préparateur en pharmacie hospitalière doit nécessairement compter 10 ans de travail effectif en pharmacie hospitalière et avoir atteint l’échelon 5 de la classe normale.

Enfin, selon le lieu de travail, les primes et les indemnités, les salaires donnés peuvent évoluer.

Les évolutions de carrière possibles du préparateur en pharmacie hospitalière ?

Un préparateur en pharmacie en milieu hospitalier peut prétendre à diverses évolutions de carrières.

Sans aucune formation supplémentaire, ce dernier peut espérer, selon son expérience et son lieu de travail, évoluer vers une fonction de responsable d’unité de soins.
De plus, avec au minimum 3 ans d’expérience, le préparateur en pharmacie hospitalière peut devenir tuteur hospitalier d’un élève en cours de formation.

Enfin, après avoir exercé au poste pendant au minimum 4 ans, le préparateur peut devenir cadre de santé en obtenant le Diplôme de Cadre de Santé. Ce titre s’obtient après une année en Institut de Formation. 

Pour les préparateurs en pharmacie “classique”, le statut assimilé-cadre peut aussi être une option. 

Devenir cadre de santé ou tuteur en pharmacie hospitalière

Les lieux d'exercice

Les préparateurs en pharmacie hospitalière exercent principalement leur métier dans des établissements de soins de santé.

On retrouve la grande majorité en hôpitaux, de toute taille, ou encore dans des cliniques médicales parfois spécialisés dans des domaines tels que chirurgie ambulatoire, l'oncologie ou la cardiologie.

On peut également retrouver ces professionnels en plus petite minorité dans, par exemple, des établissements de soins de longue durée, psychiatriques, soins pédiatriques ou encore en laboratoires de recherche où ils participent à des projets de recherche clinique.

Pour conclure, le métier de préparateur en pharmacie hospitalière, bien que méconnu du grand public, joue un rôle vital dans le secteur de la santé. Grâce à leurs connaissances, leur précision et leur communication, ils garantissent la sécurité médicamenteuse des patients. Ce sont des gardiens discrets, mais indispensables, de la santé collective.

Dans la même catégorie :

👉🏼 Le métier de pharmacien biologiste

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *