Dentiste omnipraticien : Tout savoir sur cette profession

Dentiste omnipraticien en activité

Le dentiste omnipraticien joue un rôle majeur dans l'univers de la dentisterie. Notre article examine en détail ce métier pour répondre à toutes vos questions ! Nous étudierons chaque aspect de cette profession, y compris le traitement des caries, la prévention dentaire et la réhabilitation buccale, afin de dissiper toutes les zones d'ombres !

Découvrez les dernières avancées dans les soins dentaires et plongez dans notre article pour comprendre l’impact de l’omnipraticien dans le parcours de soins bucco-dentaire.

Qu'est-ce qu'un dentiste omnipraticien ?

Définition

Un chirurgien-dentiste omnipraticien est un dentiste offrant de nombreux soins dentaires à sa patientèle. En général, il couvre de nombreux soins mais n’est pas spécialisé dans un domaine précis. 

Il assure le suivi bucco-dentaire, traite des problèmes dentaires, réalise des soins courants et effectue des soins de suivi. 

Son rôle et ses missions

Ce dentiste réalise des bilans dentaires. Il effectue des diagnostics auprès de ses patients ainsi que des dépistages préventifs pour prévenir toute aggravation d’une pathologie. Mais ce n’est pas tout. Celui qu’on appelle le dentiste généraliste peut aussi effectuer : 

  • Des examens dentaires réguliers pour une santé bucco-dentaire optimale
  • Des traitements de caries pour préserver vos dents
  • Des extractions dentaires simples avec expertise et précaution
  • Des traitements avancés de canal radiculaire pour soulager la douleur
  • Des soins spécialisés pour des gencives saines et sans inconfort
  • Ainsi que des procédures de restauration dentaire, y compris obturations et couronnes durables.

Quelles différences entre un dentiste spécialisé et un omnipraticien ?

En réalité, ces deux pratiques sont assez proches. En effet, ces deux professionnels de santé sont en mesure de fournir de nombreux soins similaires. Mais dans les faits, il existe tout de même une différence à prendre en compte. 

Le dentiste est ainsi souvent spécialisé dans un domaine de la dentisterie (orthodontie, endodontie, parodontie…) quand l’omnipraticien traite divers problèmes courants sans spécialisation spécifique. 

Comment devenir dentiste omnipraticien ?

Les études à suivre...

Pour exercer en tant qu’omnipraticien, vous devez être titulaire d’un diplôme d’État de docteur en chirurgie dentaire. Ce dernier s’obtient après 6 ans d’études. Ce dentiste pratique ainsi tous les soins : dentaires, chirurgie et prothèses.

Et les qualités requises

Pour exceller dans les soins dentaires, ce professionnel de santé se doit :

  • D’être qualifié et compétent : Être en capacité d’apporter les soins dentaires de bases et maitriser les techniques de soins courantes.
  • D’avoir un bon relationnel : En plus de créer une relation de confiance avec ses patients et d’identifier leurs problèmes, le dentiste doit savoir communiquer avec ses assistants dentaires pour optimiser le parcours de soins de sa patientèle.
  • D’être empathique : Vous devez identifier et ressortir les émotions de vos patients. Cela est particulièrement le cas pour ceux qui souffrent de phobies ou d’angoisses.
  • D’être éthiquement irréprochable : Soumis au secret professionnel, vous devez agir de manière responsable et utiliser l’information de manière appropriée.

En effet, tout omnipraticien se doit d'identifier les pathologies dentaires. Il doit également proposer des traitements adaptés et maîtriser parfaitement les techniques dentaires. De plus, son esprit d’analyse et son organisation impeccable sont des qualités essentielles.

Les différentes spécialités dentaires

Il existe 2 types de praticiens dans le monde dentaire :

  • Le dentiste omnipraticien
  • Le chirurgien-dentiste spécialisé

L’orthodontie, l’endodontie et la parodontie sont les 3 grandes spécialités de la dentisterie.  Cependant, un dentiste ayant choisi de se spécialiser en orthodontie ne peut plus faire de l’omnipratique !

Le dentiste omnipraticien prévient, diagnostique et traite les pathologies liées aux dents, à la bouche et aux os maxillaires et mandibulaires. L’endodontiste quant à lui, est spécialiste de la pulpe dentaire et s’occupe de traiter l’intérieur de la dent. Le parodontiste est spécialisé dans les tissus de soutien de la dent (os et gencives). Enfin, l’orthodontiste est spécialisé dans l’orthopédie dento-faciale et veille ainsi à une bonne structure dentaire.

Une fois spécialisé en orthodontie, ce spécialiste ne peut plus faire de l’omnipratique. 

Spécialité dentiste omnipratique : endodontie
Image parodontie

Pourquoi devenir omnipraticien ?

Les avantages pour devenir dentiste omnipraticien

Polyvalence dans les traitements dentaires : Ces dentistes offrent de nombreux soins de base aux patients. Ces soins sont très variés, ce qui leur permet d’intervenir dans un large éventail de domaines.

L’accessibilité pour les patients : Leur présence et leur disponibilité permettent aux patients d’avoir un accès aux soins facilité. Ces professionnels de santé permettent ainsi d’optimiser le parcours de soin. 

La possibilité d’établir des relations à long terme avec les patients : En faisait de l’omnipratique, ces professionnels de santé peuvent plus facilement créer un lien de confiance. Ils peuvent ainsi fournir des soins dentaires personnalisés et répondre spécifiquement à chaque besoin !

Les avantages sont nombreux et il est impossible de tous les énumérer. Mais en choisissant cette voie, vous ne pouvez qu’être comblé par la diversité et la richesse des missions.

Le salaire d'un dentiste omnipraticien

En France, un dentiste omnipraticien gagne en moyenne 4 208 € par mois. Le salaire médian pour ces professionnels de santé est ainsi estimé à 50 490 € par an.

En tant que débutant, ces dentistes ont un salaire proche des 42 000€ annuel. Avec l’expérience, il peut atteindre jusqu’à 97 500€ par an.

Est-ce pris en charge par la sécurité sociale ?

Afin d’être remboursé par la sécurité sociale, le dentiste omnipraticien doit être conventionné. C’est le cas de 95% d’entre eux.

La sécurité sociale prend ainsi en charge à hauteur de 60% les soins de base à prix fixe. Pour des soins plus poussés comme les implants dentaires, ils sont hors nomenclature et ne sont ainsi pas remboursés. Vous devez alors vous rapprocher de votre mutuelle.

Solution pour recruter en hôpital

En comprenant les spécificités de cette profession, les praticiens peuvent contribuer à l'amélioration de la santé bucco-dentaire. Grâce à une maitrise des techniques dentaires, ces professionnels assurent la prévention, le diagnostic et le traitement des pathologies. Med & Jobs s’engage ainsi pour aider les dentistes omnipraticiens dans leur carrière. Que vous soyez jeune diplômé où expérimenté, vous êtes les bienvenus sur notre plateforme.

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *