AMBD : le métier à l’avenir prometteur pour les équipes dentaires

AMDD en activité

Assistant dentaire de niveau 2, assistant en médecine bucco-dentaire ou encore AMBD, ce sont les projets de dénominations du futur métier d'hygiéniste dentaire. Alors que l'actualité bouge sur ce sujet, Med & Jobs vous propose un décryptage sur le futur visage des établissements dentaires et de leur organisation. La commission paritaire pour l'emploi et la formation professionnelle (CPNE-FP) a validé les aptitudes et formations nécessaires au mois d'avril.  

Au centre de la pyramide des soins, le chirurgien-dentiste restera cela dit le métronome d'une organisation du parcours de soins qui se voudra plus efficace et plus structuré. Dans une loi portant sur l'amélioration de l'accès aux soins par la confiance aux professionnels de santé, ce nouveau métier a vu le jour.

Qu'est-ce qu'un assistant dentaire de niveau 2 ?

L’AD2 va avoir un impact important sur le cabinet/centre dentaire. Il va en effet améliorer l’efficacité opérationnelle et l’expérience des patients. L’optimisation du flux de travail va permettre de libérer du temps pour le chirurgien-dentiste. Il contribue ainsi à la satisfaction des patients, en garantissant un environnement organisé et conforme aux règlementations.

💡 Par ailleurs, l’AMBD va jouer un rôle essentiel dans le développement des relations patient-dentiste. En effet, la réalisation de nombreux actes technique va permettre au dentiste une meilleure prise en charge de la patientèle !

Les futures missions de l'AMBD

La proposition de loi étant validée par l’Assemblée nationale, les attributions des prochains AMBD se précisent enfin. Que ce soit au niveau de l'emploi et de la formation.

Parmi les principaux actes concernés, nous citerons par exemple :

  • La réalisation d'actes en bouche non intrusifs (détartrages, application de gel et vernis, changement de pansements provisoires …) ;
  • La réalisation d'actes d'imagerie (prises de radiographies) ;
  • La sensibilisation à l'hygiène bucco-dentaire ;
  • La réalisation de certains actes d'orthodontie (gouttières, pose/dépose arc,…) ;
  • Le nettoyage de prothèses. 

Les cabinets dentaires se structurent vers le haut de gamme

Les établissements dentaires ne cessent d'évoluer avec le temps. À l'image de notre société qui va toujours plus vite, la patientèle devient plus exigeante. L'essor des centres dentaires est un exemple parfait de cette recherche d'une organisation optimale pour répondre à un besoin intense de soins dentaires en France.

Malgré tout, les cabinets dentaires libéraux restent et resteront majoritaires dans le paysage national. Mais ces derniers changent progressivement de visage depuis quelques années. Les structures se professionnalisent. La tendance observée est de voir des praticiens libéraux, autrefois seuls et parfois même sans assistants dentaires, se regrouper au sein de cabinets de groupe (ex: SELARL) pour mutualiser les moyens.

Mutualiser signifie avant tout se donner les possibilités d'atteindre deux objectifs majeurs : améliorer l'expérience de soins des patients et recentrer l'activité du chirurgien-dentiste sur son cœur de métier (le soin en bouche). Loin d'enlever le côté humain et relationnel de la profession qui est primordial, c'est surtout beaucoup moins de charge mentale pour eux.

Les chirurgiens-dentistes deviennent aussi des managers

Il n'y a pas si longtemps, un praticien pouvait être chirurgien-dentiste, standardiste, secrétaire, assistant dentaire, comptable et recruteur. Désormais, la fonction évolue. Avec des cabinets de tailles plus importantes, les équipes sont plus étoffées. Les chirurgiens-dentistes se concentrent plus sur leur métier et deviennent en parallèle des vrais managers.

✅Dans cette lignée, l'assistant en médecine bucco-dentaire viendra compléter les équipes. À l'instar d'un ingénieur qui voudrait renforcer son équipe d'un technicien, le chirurgien-dentiste va ainsi se doter d'un appui supplémentaire.

L'organisation d'un cabinet dentaire avec un AMBD

Il n'y a pas d'organisation magique pour un cabinet ou centre dentaire. D'autant plus que certaines spécialités, comme l'orthodontie (ODF), sollicitent d'avantage l'intervention des assistants dentaires, alors que d'autres exigent une organisation différente.

Il n'en demeure pas moins qu'un intérêt commun se dégage au sein des structures qui tirent leur épingle du jeu. Celui de disposer d'une équipe de secrétaires médicales (accueil des patients et administratif) et assistants dentaires (parcours du patient, travail à 4 mains, stérilisation).

L'AMBD viendra naturellement intégrer les équipes en rajoutant une offre complémentaire et cohérente sur la partie des soins “quotidiens”.

Sur l'aspect recrutement, notre abonnement VIP Med & Jobs offre un réel accompagnement RH. Ce dernier fait gagner un temps précieux afin que les équipes soient pleinement investies dans les soins aux patients.

L'avis de Med & Jobs

L'arrivée de ce nouveau métier s'accompagne d'un certain nombre de belles opportunités pour la profession d'hygiéniste dentaire.

Tout d'abord, on remarque souvent la tentation (et/ou le besoin) dans certains cabinets de confier aux assistants dentaires certaines tâches qui ne relèvent pas de leurs attributions. L'arrivée de cette nouvelle qualification permettra de promouvoir certains assistants brillants. En effet, ils se verront confier de nouvelles responsabilités. Ce nouveau métier pourrait ainsi susciter de nouvelles vocations chez d'autres professionnels de santé qui souhaiteraient se réorienter.

Logo Med & Jobs

D'autre part, il n'est pas rare que les chirurgiens-dentistes soient embarrassés à l'idée d'intégrer de nouveaux patients. En effet, leurs plannings surchargés de rendez-vous, décalent de plusieurs mois les soins dits “non-urgents” et doivent prioriser les urgences.

L'arrivée de cette nouvelle fonction support va ainsi permettre de fluidifier les demandes. Cela va désengorger la charge du praticien, afin qu'il soit davantage disponible pour des actes spécialisés dont il est expert.

De plus, pour tout employeur souhaitant employer un nouvel assistant dentaire n'ayant pas de temps pour son recrutement, sachez que Med & Jobs est une excellente alternative économique au cabinet de recrutement dentaire.

AMBD au travail

La profession d'hygiéniste (ou la délégation de soins) existe déjà dans de nombreux pays. Que ce soit en Europe (Allemagne, Italie, Danemark, Royaume-Uni, Italie et Belgique,) ou dans le reste du monde (l'exemple du Quebec est souvent cité).

Dans l'univers en constante évolution des soins bucco-dentaires, l’AMBD se démarque comme un pilier essentiel. Les équipes dentaires peuvent désormais assurer des soins complets, grâce à la prévention, les traitements et l’hygiène au cabinet. Les AD2 auront ainsi des compétences variées dans la radiologie bucco-dentaire, la réalisation d’actes en bouche non-intrusifs et d’autres missions complémentaires ! Vous vous demandez pourquoi devenir assistant dentaire ? 

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *