Face à la crise actuelle, Med&Jobs se mobilise pour venir en aide sur l’emploi des métiers médicaux

L’emploi dans le domaine de la santé en France est malheureusement insuffisant. Face aux demandes de soins en constante augmentation, les effectifs des équipes soignantes sont de plus en plus restreints.

Un ensemble d’indicateurs met en évidence depuis quelques mois la difficultés à recruter dans ce secteur d’activité. Plusieurs centaines de milliers de salariés ont décidé de démissionner de leur emploi. On parle de plus d’un demi-million de salariés en 2022. Que ce soit pour changer de vie après la crise sanitaire, par lassitude du salariat face à l’appel de l’entrepreneuriat, ou pour toute autre motivation, le phénomène continue à prendre de l’ampleur. Le marché de l’emploi pour les professions médicales est plus que jamais en tension, et il n’y a malheureusement aucun signe que la situation ne s’améliore à court terme. En officine comme en cabinet dentaire, il manque cruellement de personnel.

À titre d’exemple, environ 15.000 postes sont vacants pour les préparateurs en pharmacie, la pénurie est généralisée à l’ensemble du territoire français. Il ne s’agit pas d’une problématique spécifique à l’officine ou aux établissements dentaires mais un contexte global. Néanmoins, lorsque l’on traite de métiers où la qualification est un prérequis, l’équation devient plus compliquée à résoudre

Med & Jobs favorise l’accès à l’emploi aux profils qualifiés

Med & Jobs favorise l’accès à l’emploi aux profils qualifiés

Tout d’abord, si la pénurie des profils qualifiés est une réalité, l’accès à l’information est à première vue une autre difficulté.

En effet, dans l’offre existante pour les recrutements, rien ne permet aux professionnels de santé de trouver rapidement des candidats correspondant à leurs exigences sans perte de temps. C’est ainsi que vint l’idée unique de Med & Jobs: créer des plateformes sur lesquelles seuls des candidats qualifiés (vérification des diplômes à l’appui) pourraient accéder aux services.

Ainsi employeurs et candidats potentiels peuvent échanger sur des mêmes bases, et suivant un référentiel que tous les deux connaissent parfaitement.

Des salaires trop bas!

Des salaires trop bas!

Quand on parle des professions médicales intermédiaires en France, un constat domine : les salaires sont trop bas et les horaires élastiques. À titre d’exemple, après deux ans d’études, un préparateur en pharmacie ou une assistante dentaire vont gagner en moyenne 1.400 à 1.500 euros nets en début de carrière à ce jour. Des salaires bas, pour une charge de travail qui s’est alourdie depuis le début de la crise sanitaire du Covid. En première ligne de l’application des gestes barrières et respect des protocoles, les secrétaires, assistants et préparateurs ont dû s’adapter.

Effectivement, l’on tient compte du manque croissant de personnel, on peut facilement imaginer la tension qui en découle. Pour trouver de nouveaux candidats, les pharmacies et les structures dentaires doivent s’adapter, revoir leurs habitudes et se montrer plus attractifs sur le marché de l’emploi. Mais un autre enjeu, tout aussi important pour ces employeurs en recherche de profils ciblés et qualifiés va être une question de visibilité.

En effet, comment rendre visible sa recherche quand on utilise les réseaux sociaux (certes gratuits la plupart du temps, mais « à quel prix ? ») ou des plateformes généralistes pour l’emploi ? Les uns brassent une quantité d’informations qui ont tendance à noyer l’utile alors que les autres diffusent des milliers d’offres tous les jours. Quand la quantité ne rime pas avec qualité, les recrutements se compliquent.

C’est pour cela que chez Med & Jobs, à besoin précis et ciblé, nous avons souhaité y apporter une réponse de qualité et professionnelle. Nous avons développé trois plateformes digitales distinctes pour aider trois métiers en demande : PrepaPharma pour les préparateurs en pharmacie, AssDent pour les assistantes dentaires et AssisMed pour les secrétaires médicales.

Les professionnels de santé ne sont pas des employeurs comme les autres

Les professionnels de santé ne sont pas des employeurs comme les autres

À l’exception de nouvelles structures et regroupements qui se professionnalisent, les professionnels de santé (dentistes, pharmaciens, médecins) présentent la particularité de bien souvent devoir recruter eux-mêmes leur personnel. Non pas que leurs moyens les empêchent de déléguer cette tâche, mais plutôt que la recherche du candidat idéal doit répondre à un cahier des charges très particulier. Ce dernier comprend de façon non exhaustive la qualification, la compatibilité à s’intégrer harmonieusement à une petite équipe déjà en place et satisfaire une exigence technique du métier qui ne laisse pas de place à l’erreur.

Le professionnel de santé possède alors un profil très atypique d’employeur qui fait face à une double difficulté. Il se doit d’être très exigeant dans ses recrutements, avec un contrôle des profils recherchés, mais en même temps, il n’a que très peu de temps à y consacrer. Chez Med & Jobs, nous connaissons ces problématiques et y avons apporté une réponse sur mesure.

L’objectif de chacune de nos plateformes est clair : permettre aux employeurs du secteur médical concerné de recruter les bons candidats, en un temps record. Tout y est présélectionné en fonction de leurs besoins et des particularités de leur métier.

Comment séduire les candidats?

Les responsabilités dans l'emploi des métiers médicaux

Responsabilités

Les diverses tâches dans l'emploi des métiers médicaux

Tâches diverses

Équipe de professionnels de santé

Relations humaines

Un des leviers supplémentaires que nous avons par ailleurs identifiés est le rôle que notre startup Med & Jobs peut jouer dans la promotion des métiers médicaux, et l’attraction de nouveaux profils. Et quand il s’agit de séduire les candidats, les pharmacies et cabinets dentaires ont de quoi faire valoir de réels atouts (à l’image du poste d’assistant dentaire) :

  • Des métiers aux 1000 compétences
  • Des tâches variées
  • Du conseil dans le parcours de soin
  • Des responsabilités supplémentaires

L’intégration de nouvelles missions, le développement des spécialités, et la diversification des services proposés est une vraie tendance.  Pour répondre à ce besoin, il y a plus que jamais une nécessité de recruter des profils qualifiés et polyvalents. Tout ceci ouvre des perspectives pour l’avenir de la profession, et des plans de carrières intéressants.

Malgré tout, la pénurie de candidats persiste, s’amplifie même en fonction des situations géographiques. Ainsi, il n’est pas rare que des opportunités restent vacantes et non satisfaites, quelquesoit les efforts proposés en terme salarial, d’aménagement horaires ou avantages associés. Par sa dimension digitale et nationale, l’approche de Med & Jobs trouve là encore son sens pour améliorer la visibilité et l’attractivité de certaines offres d’emplois, parfois peu visibles par les moyens habituels. Il n’est pas rare de voir des candidats traverser la France (ou envisager un départ dans les DOM-TOM) après la consultation de nos offres. Nos plateformes apportent une fois de plus un gage de sérieux et de contrôle des opportunités proposées.

Des évolutions professionnelles à venir!

Nous avons abordé précédemment le paradoxe entre des professions passionnantes qui font malgré tout face à une pénurie grandissante de profils qualifiés. Mais la transformation des établissements de soins, avec des organisations qui se structurent pour plus de performance, pourraient offrir à moyen voire court terme des évolutions majeures très attractives.

Et quand on parle de performance, il ne s’agit pas forcément d’une course à la rentabilité ou au rendement impersonnel. C’est là où, au contraire, la période de mutation actuelle aurait tendance à replacer le patient et son plan de traitement au centre des préoccupations. Ainsi de nouvelles fonctions autour de la coordination des soins, ou des fonctions médicales intermédiaires visent à structurer une réponse personnalisée aux patients. Les établissement dentaires, pharmaceutiques ou médicaux étoffent ainsi progressivement leurs équipes de nouveaux spécialistes.

Par exemple…

On évoque de plus en plus régulièrement la création d’un nouveau métier, appelé régulièrement assistante dentaire de niveau 2, ou officiellement Assistant de Médecine Bucco-Dentaire (AMBD). Cette nouvelle fonction sera un intermédiaire entre l’assistant dentaire et le dentiste, avec notamment des missions de soins en bouche (non intrusifs), ou encore la réalisation de radiographies ou autres attributions. Lorsqu’il sera validé par les autorités, ce nouveau métier, et sa formation associée, sera une belle perspective d’évolution de carrière pour les assistants dentaires déjà formés. L’assistant dentaire de niveau 2 aura des fonctions similaires aux hygiénistes dentaires déjà présents dans d’autres pays (Canada, Belgique, Suisse …)

En ce qui concerne les préparateurs en pharmacie, l’accès au DEUST Préparateur Technicien en Pharmacie est désormais possible sur Parcoursup après l’obtention du Baccalauréat.

Le DEUST étant un diplôme en alternance. Il faut, au préalable démarcher une pharmacie, qui puisse accueillir l’étudiant pour votre formation en entreprise. La scolarité se déroule sur 4 semestres (soit 2 ans) après le Bac.

Pour toutes ces évolutions, et celles qui viendront, les plateformes développées et mises à disposition par les équipes de Med & Jobs sont au service des professionnels de santé pour les accompagner à gérer au mieux la constitution de leurs équipes et aider à la fluidité dans leur gestion.

Convaincu(e)? Inscrivez-vous gratuitement sur l'une de nos plateformes!