Assistant dentaire de niveau 2 : un nouveau métier !

Loi assistant dentaire de niveau 2

Le 19 janvier dernier, le texte de loi porté par Stéphanie Rist (députée du groupe Renaissance) sur l’assistant dentaire de niveau 2, a été validé par l’Assemblée Nationale. Cela permet d’officialiser la création du métier d’assistant en médecine bucco-dentaire de niveau 2. Cette proposition de loi porte sur « l’amélioration de l’accès aux soins par la confiance aux professionnels de santé ». Dernière étape législative à franchir, le vote unique au Sénat. En effet, cela devrait permettre, vers la mi-février 2023, d’entériner définitivement le texte. Les décrets d’applications suivront.

Une avancée importante: l’assistante dentaire de niveau 2

C’est un grand pas en avant qui révolutionne l’accès aux soins. En effet, cette nouvelle profession de santé va permettre d’effectuer des tâches qui étaient réservées jusqu’alors aux chirurgiens-dentistes. La création de l’assistant en médecine bucco-dentaire (AMBD) va soulager les praticiens de certaines tâches administratives. Désormais, cela leur donnera ainsi la possibilité de se consacrer pleinement à leur cœur de métier. Ils pourront ainsi réaliser des diagnostics et des traitements dentaires.

Ce niveau de qualification permettra à un assistant d’accomplir des missions plus complexes que celles de l’assistant dentaire actuellement (de premier niveau). Il sera en mesure de réaliser des impressions dentaires, des radiographies, ou encore de poser et d’enlever des appareils d’orthodontie. Il pourra également pratiquer des soins préventifs comme le détartrage par exemple.

Image d'une assistante dentaire de niveau 2

Quels changements pour les patients?

Cette avancée apportera de nombreux avantages pour les patients. Tout d’abord, l’accès aux soins sera rendu beaucoup plus facile. En effet, l’assistant dentaire de niveau 2 pourra exercer sans la présence d’un dentiste. Pour la patientèle, le temps d’attente sera quant à lui réduit pour la prise de rendez-vous. 

Cette évolution du métier d’assistant dentaire va permettre d’accompagner les patients lors des soins. En effet, ils pourront désormais leur expliquer les différents traitements possibles. La formation suivie par ces professionnels leur permettra de prodiguer des conseils sur l’hygiène bucco-dentaire. De plus, ils seront en mesure d’indiquer la procédure à suivre pour se laver correctement les dents.

Et quels avantages pour les dentistes?

Les assistants dentaires de niveau 2 soulageront la charge de travail des chirurgiens-dentistes. Dorénavant, ils prendront la main sur la majorité des tâches administratives, à savoir la gestion des dossiers médicaux et la prise de rendez-vous notamment.

La validation de la proposition de loi par l’Assemblée Nationale est une réelle avancée. En effet, les praticiens auront d’avantage de temps à consacrer aux patients. Cela va permettre de soulager une difficulté de longue date : le parcours d’accès parfois long et complexe aux soins bucco-dentaires. Pour que tout le monde bénéficie de cette innovation d’organisation, l’objectif est de la démocratiser et de la promouvoir dans l’ensemble du domaine dentaire.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à nous rejoindre sur nos différents réseaux sociaux. Vous ne manquerez alors plus aucune actualité sur le domaine de la santé !

Découvrez notre article sur la fiche de poste de l’assistant dentaire et pour tout savoir sur ce fabuleux métier!

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,
    pouvez vous me dire quand nous pourrons accéder a cette formation d’assistante niveau 2,
    et comment se passe-t-elle ?

    1. Bonjour,

      Concernant la création de ce métier, le sénat doit définir les contours et les dernières mesures durant le mois de février. A l’heure actuelle, la formation se ferait en alternance durant 2 ans. Les critères d’éligibilité sont les suivants :
      – Être assistant dentaire qualifié
      – Avoir au moins 2 ans d’expériences

      Nous vous invitons à nous rejoindre sur les réseaux sociaux, ou nous ne manquerons pas de communiquer dessus lorsque le sénat se sera prononcé.

      Bonne journée